Conservation

La pratique de la conservation
dans le contexte de sites historiques

Un paysage historique - jardin, parc public, campus universitaire, tissu urbain dense - au-delà de sa valeur artistique, est un précieux témoignage de notre identité et de l'évolution de la relation à notre environnement au fil des siècles. Il est une clé essentielle pour la compréhension de notre histoire, même si, dans nos efforts de le préserver, nous ne faisons parfois que détruire la vitalité qui les rendait extraordinaires.

Le travail de conservation des paysages historiques consiste à trouver un équilibre entre deux impératifs : préserver la vitalité du site et protéger les vestiges de sa mémoire, tout en révélant son histoire à un plus large public, et, si nécessaire, l'adapter à de nouveaux usages.

Il ne s'agit pas d'aller à l'encontre de l'évolution naturelle du jardin ou du dynamisme du paysage, ni de reconstituer un site à l'image de son passé, mais plutôt de révéler l'essence de chaque site, ses anciens usages, et les idées qu'il représente, tout en gardant intactes sa poésie et sa vitalité. Le but est de respecter et préserver cette magnifique sensation de découverte lorsque l'on explore un paysage anachronique - au sens noble du terme.